Drones : des survols réglementés

Les drones sont des aéronefs miniatures qui ne peuvent être utilisées n’importe comment. Ils ne nécessitent pas un permis, mais il faut respecter quelques règles avant de les utiliser. Les drones, sont-ils dangereux ? Pour l’utilisation, en pleine ville, de ces aéronefs, il faut l’autorisation de la préfecture.

Règlementation du pilotage des drones

Pour piloter un drone, il faut respecter certaines règles précises. Les pilotes de drone doivent être conscients, que les hélices de cet appareil sont dangereuses. Elles peuvent blesser des gens, alors il est totalement interdit de survoler des personnes avec. Un dispositif est obligatoire pour que les pilotes puissent se repérer sur les zones interdites pour son usage. Il faut également respecter les altitudes indiquées sur le manuel d’utilisation. Un drone a la capacité de voler jusqu’à 300 mètre de hauteur, mais le manuel stipule qu’il ne faut pas dépasser les 150 mètres. Pour bientôt, les autorités vont renforcer le drone règlementation, pour minimiser les infractions et les intrusions des pilotes de cet appareil sur les zones sensibles.

Les drones civils

Les drones sont de plus en plus utilisés, que ce soit question professionnelle ou usages civils. Piloter un drone, nécessite une grande responsabilité. Même si cet appareil est un jouet, il peut être très dangereux. Les utilisateurs de drone doivent savoir qu’il ne faut jamais l’utiliser en pleine nuit, même s’il est équipé de lumière. Les civils ne doivent, en aucun cas, survoler les sites protégés, comme les bases militaires, centrales nucléaires, etc. Savoir respecter l’intimité des autres faits partis des règles qu’il faut respecter. Les personnes ayant un drone doivent se renseigner sur les éventuels dommages que peut causer celui-ci.

Les règles d’utilisation de drone ont évolué

En 2018, une règle a été annoncée, disant que les drones dépassant les 800 grammes doivent être déclarés auprès de la Direction générale de l’aviation civile. Il est indispensable pour ces appareils d’être équipé de système sonores et de signaux lumineux pour une identification en plein usage. Pour les usages professionnels, il faut déclarer auprès de la DGAC pour qu’elle puisse fournir un document prouvant que le pilote a un titre aéronautique théorique spécifique, tout en suivant une formation pratique. Bien que les drones soient des appareils, surtout de loisir, il est important de suivre les règles pour ne pas porter atteinte sur les droits des personnes.

Les drones sont des aéronefs utilisés par nombreuses personnes, que ce soit professionnel ou juste pour le loisir. Cependant, son usage nécessite une grande responsabilité et il est indispensable de suivre les règles telles qu’elles ont été prononcées.

Chenonceau, Villandry, Azay-le-Rideau : les principaux châteaux du Val de Loire
Faire du cyclo-tourisme sur la Vélodyssée